Impression de printemps de Germaine et Robert Hainard de Pierre Hainard

69.00 CHF
Date de parution : 09.2011
Format : Broché
Nombre de pages : 140
Résumé : Impression de printemps, c’était le sujet imposé du Concours Calame, concours de paysage,
Ecole des Beaux-arts, Genève, 1934. Germaine en fut lauréate. De tels prix étaient une réelle aubaine pour les jeunes artistes, leur montant leur apportait de quoi vivre l’année entière. Impressions de printemps, ce fut le projet de Robert : une suite de gravures sur un thème, un
« bouquet de sensations, les unes très fugitives, d’autres plus fouillées, qui réagiraient les unes
sur les autres et concourraient à une émotion unique » a écrit Robert en 1967 dans Défense de
l’image. Il y eut les Nuits d’hiver au bord du Rhône (quarante gravures avec titre et commentaire
manuscrits, trente albums en coffret, réalisation répartie sur quinze ans et présentée au Cabinet
des Estampes en 1952). Mais le projet Impressions de printemps ne vit jamais le jour, les
lumineuses images qui eussent du la constituer furent emportées par les amateurs au fur et à mesure de leur impression. Mais voilà, en 2010 le projet de Robert a évolué en une exposition intitulée Impressions de printemps de Germaine et Robert Hainard, me permettant de rassembler des oeuvres du couple en une explosion d’images printanières diverses, du croquis à la gravure en passant par
l’aquarelle, la peinture et la sculpture. 170 oeuvres furent exposées sur les 1700 repérées à l’Atelier. L’exposition se tint à l’Espace Arlaud à Lausanne du 9 décembre 2010 au 27 mars 2011, elle aura donc commencé dans la neige en plein hiver, mais elle a réveillé un printemps précoce qui s’est rapidement mis à l’unisson... Parallèlement à la gestation de l’exposition s’est conçue l’idée de produire le présent livre. Même thème, mais autre choix d’images, couvrant l’essentiel de l’exposition et la complétant, avec pour fil conducteur des extraits des lettres que Robert et Germaine s’envoyaient lorsqu’ils étaient séparés par les circonstances de la vie ou les obligations du métier. Les deux artistes ont partagé leurs impressions toute leur vie d’amoureux (quelque 70 ans).
Dans leurs lettres s’exprime leur amour de la nature, au printemps de leur amour, puis au cours
de toute leur vie, à toute saison. Mais le printemps... « C’est surtout le passage de l’hiver au
printemps que j’ai toujours aimé. D’abord c’est très beau comme couleurs. Il y a des contrastes
assez brutaux brutaux entre la neige qui reste et les choses qui poussent à côté disait Germaine
à 80 ans. Robert y voyait une éclosion de vie, les amours, les petits qui naissent et qui jouent,
tant de vie animale a surprendre et a saisir ».
Plus d’information
Réf. 001-9782832104637
Rédigez votre propre commentaire
Seuls les utilisateurs connectés peuvent soumettre un avis. Veuillez vous connecter ou créer un compte.